Quelle voiture électrique choisir en 2023 ? Le guide pour bien choisir

by Admin on 7 déc. 2021 in Voiture électrique


Last updated on 11 janv. 2023 by Admin


Véhicule électriqueSelon le Comité des constructeurs français d’automobile CCFA), le marché français de l’automobile a connu un bond de 27 % en 2019, avec comme ventes principales des motorisations essence (57,9 %) et diesel (39 %). Mais ces belles statistiques économiques cachent une réalité environnementale plus désastreuse. Les voitures représentent par exemple 60,7 % des émissions de CO2 sur les routes européennes. Comment concilier alors le confort et le plaisir de se déplacer dans sa propre voiture et la protection de la nature ? La voiture électrique est l’une des solutions envisageables. Découvrez ici les différents modèles et leur mode de fonctionnement.

Quelles sont les marques de voiture électrique ?

Bien qu’étant encore embryonnaire, le marché de la voiture électrique intéresse de plus en plus les marques automobiles soucieuses de proposer une offre plus complète. L’objectif à terme est de satisfaire un nouveau type de clientèle plus écologique. Parmi les principales marques de ce segment, les plus remarquables sont Tesla, Peugeot, Fiat, Mercedes et Kia.

Tesla

En 2003, Elon Musk lançait Tesla une société automobile dans l’ambition de créer et de commercialisé des voitures électriques. Si le pari était osé à l’époque, on peut le considérer comme réussi puisque la marque a détrôné Toyota en juillet 2020 pour sa valorisation boursière. Parmi les modèles proposés par la marque, la Tesla model 3 reste la voiture la plus vendue.

En alliant élégance du design (intérieur et extérieur), performances routières (0-100 km/h en 3 secondes) bonne autonomie (448-614 km) et tarif accessible (à partir de 43 800 euros) la Tesla model 3 a de quoi faire de l’ombrage aux autres voitures électriques, mais aussi avec moteur à essence ou diesel. C’est donc logiquement qu’elle devient la voiture la plus vendue du monde avec 24 000 exemplaires vendus en septembre 2021 seulement.

Peugeot

C’est en 2010 que la marque française part à l’assaut du marché de l’électrique avec un premier concept car électrique baptisé EX1. La première voiture électrique de la marque est la Peugeot iOn. Mais les modèles iconiques sont les Peugeot e-208 et e-2008.

Le modèle e-2008 n’est que la version électrique des motorisations essence et diesel de la Peugeot 2008. Il s’agit donc d’un élégant Suv, mais qui dispose d’une autonomie assez faible (345 km) en raison de sa batterie plus petite (50 kWh). Côté tarif, la Peugeot e-2008 est commercialisée à partir de 38 700 euros.

Fiat

La Fabricca Italiana Automobili Torino (FIAT) a connu son essor avec le lancement de la fiat 500 en 1967. En reprenant une version 100 % de son “pot de Yahourt ” (surnom donné à la première génération de la Fiat 500 en raison de son gabarit réduit), l’entreprise turinoise entend bien entreprendre une transition écologique. La Fiat 500 e est une petite citadine disponible en avec deux capacités de batteries qui délivrent respectivement 23,8 et 42 kWh pour 180 et 321 km. Au niveau des tarifs, la version 23,8 kWh démarre à 24 500 euros. Pour la version 42 kWh, il faudra débourser au moins 3000 euros de plus.

Mercedes

Ténor de l’industrie automobile, la marque à l’étoile entend bien conserver sa réputation de constructeur premium sur le segment de l’électrique. C’est pourquoi la marque a repris à la sauce électrique sa conception du SUV : luxe, espace, technologie embarquée, le tout sans les pots d’échappement. La Mercedes EQB par exemple est un SUV compact de 7 places qui dispose d’une autonomie de 478 km et d’un énorme seuil de chargement pouvant atteindre 1620 litres. Ajoutez à tout ceci le système de navigation ECO et vous obtenez un véritable bijou de technologie dont le prix de base est de 64 000 euros.

Kia

C’est en 2010 que le constructeur sud-coréen investit le marché de l’électrique avec des propositions de voitures qui se distinguent de la concurrence par leur résistance et par leur autonomie. En effet, les modèles e-soul et e-niro offrent respectivement 452 et 455 km grâce à leur batterie de 64 kWh. La kia e-niro fait partie de la catégorie des SUV électriques et se révèle donc très confortable pour les transports en famille. De plus, Kia offre pour la e-niro aussi une garantie 7 ans ou 150 000 km parcourus qui permet entre autres de :

  • remplacer la batterie en cas de nécessité ;
  • céder la garantie en cas de vente de sa voiture ;
  • couvrir des défaillances de production en dehors de l’usure normale ;
  • et réduire les frais d’entretien.

En ce qui concerne le tarif, la e-niro est vendue à partir de 37 100 euros.

Toyota

La marque japonaise est une pionnière dans le domaine de l’automobile électrique avec plusieurs propositions très intéressantes. On peut retenir entre autres la toyota bZ4X et le fourgon PROACE qui dispose d’une autonomie de 330 km pour une recharge rapide de 30 minutes.

Est-il rentable d’acheter une voiture électrique ?

Selon une étude menée par l’UFC datant de juin 2021, la voiture électrique est la solution automobile la moins coûteuse tous frais inclus (achat, entretien, assurance auto et énergie).

Une économie sur toute la durée d’utilisation de votre voiture

En achetant une voiture électrique, vous pouvez espérer une économie de 1750 euros sur quatre ans pour l’achat d’une voiture électrique neuve par rapport à sa version essence. Dans le cas de l’achat d’une voiture électrique en seconde main, l’économie réalisée sur 5 ans sera de 960 euros par rapport à la version essence de la même voiture.

De l’énergie et un entretien à moindre coût

L’approvisionnement énergétique d’une voiture électrique sur l’ensemble de son utilisation coûte 73 % moins cher que l’achat de carburant pour les voitures thermiques. Par ailleurs, puisqu’il y a moins de contrôle à faire et moins de pièces à remplacer, l’entretien d’une voiture électrique est de 35 % moins cher que l’entretien d’une voiture thermique.

Une assurance auto plus basse

La baisse de tarif est encore plus sensible au niveau de l’assurance auto de la voiture électrique qui est assurée à moins 50 % le prix de l’assurance de la même voiture en version thermique. Cela s’explique par le fait que les voitures électriques sont reconnues pour leur fiabilité.

Des aides nationales et locales

L’achat d’une voiture électrique vous permet de bénéficier de certains bonus qui vous permettront de réduire son prix d’achat. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une prime à la conversion.

La prime à la conversion

Il s’agit d’une aide qui permet aux Français d’acheter une voiture neuve contre la remise de leur ancienne voiture. Pour être reprise, une voiture doit appartenir depuis au moins un an au bénéficiaire de la prime de conversion et ne doit pas être mise en gage. La voiture ne doit pas être considérée comme un véhicule endommagé. Par ailleurs, la voiture doit être mise au rebut au centre agréé VHU (véhicule hors d’usage) pour y être recyclée. Le montant de l’aide dépend de la catégorie de la voiture, de son coût d’acquisition, de la situation fiscale du demandeur et du nombre de kilomètres qu’il effectue pour se rendre au travail.

Le bonus écologique

Mise en place en 2008, cette aide a pour but de récompenser les acquéreurs de voitures électriques et hybrides. Pour bénéficier du bonus écologique, le bénéficiaire doit être un majeur domicilié en France. Quant à la voiture, elle doit avoir un taux d’émission de CO2 d’au plus 20 g/km pour une voiture électrique (et entre 21 et 50 g/km pour une voiture hybride rechargeable). Il doit s’agir d’une voiture neuve, achetée (ou louée avec option d’achat ou en location simple pour au moins 2 ans).

Enfin, la voiture doit être immatriculée avec une série française et ne doit pas être vendue avant 6 mois d’utilisation et 6000 km parcourus. L’aide peut atteindre 27 % du prix d’achat de la voiture. Elle est calculée en fonction du coût d’acquisition de la voiture, de la catégorie CE de la voiture et du profil de l’usager qui en fait la demande (personne physique ou morale). Par ailleurs, de nombreuses régions, départements et villes proposent des aides pour l’achat de véhicules moins polluants, mais aussi pour financer l’installation de plusieurs points de recharge. Les montants accordés varient selon les collectivités.

Comment fonctionne une voiture électrique ?

Une voiture électrique fonctionne grâce à plusieurs éléments.

Le convertisseur

Cet appareil convertit le courant alternatif du réseau en courant continu utilisable par la voiture. Il est cependant possible de recharger directement sa voiture en courant DC auprès de bornes DC dites de recharges « rapides » et « ultrarapides ». Mais ces bornes sont très coûteuses, ce qui ne favorise pas leur installation chez un particulier.

La batterie

C’est l’élément le plus cher sur une voiture électrique puisqu’il coûte en moyenne 8 000 euros pour une petite voiture. Cependant, si vous ne souhaitez pas en acheter une nouvelle en cas d’usure de celle de votre voiture, vous pouvez opter pour une location de batterie. La batterie est composée de lithium et sa capacité s’exprime en kWh. Les modèles classiques ont une puissance de 30 à 90 kWh et permettent à certaines voitures d’atteindre jusqu’à 500 km d’autonomie.

La durée de vie d’une batterie est comprise entre 10 et 15 ans pour 1500 à 2000 cycles de recharges. Mais les batteries possèdent encore 80 % de leurs capacités après cette échéance. Vous pouvez donc la recycler pour une utilisation domestique.

La transmission

Puisqu’un moteur électrique est capable de fonctionner jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de tours par minutes, une boîte de vitesse est totalement inutile sur une voiture électrique. Contrairement au moteur thermique qui assure d’abord une conversion les mouvements rectilignes des pistons en mouvement circulaire grâce au vilebrequin, le moteur électrique fournit directement la rotation.

Le freinage régénératif

Lorsque vous retirez votre pied de l’accélérateur et que vous freinez, le moteur électrique tourne dans le vide et fabrique du courant. Ce type de freinage dit régénératif produit donc de l’énergie qui est redirigée vers la batterie de votre voiture. En outre, cette technique permet de prolonger la durée de vie des disques et les plaquettes de votre voiture électrique qui ont une plus grande longévité que sur une voiture thermique.

La panne

Les pannes techniques ne sont pas courantes sur une voiture électrique. Mais une mauvaise anticipation du conducteur peut le mettre dans une mauvaise posture. Dans ce cas, la voiture alerte sur la faiblesse du niveau de batterie de la voiture. Cependant, selon les modèles, il est encore possible de rouler sur quelques dizaines de kilomètres. La puissance du moteur sera alors bridée afin de diminuer la consommation. Mais au bout de quelque temps, « le mode tortue » s’activera. La vitesse de roulage baissera progressivement jusqu’à l’arrêt de la voiture que vous devrez alors recharger.

Comment recharger une voiture électrique ?

Plusieurs dispositifs vous permettent de recharger votre voiture électrique. Pour une recharge à domicile, vous pouvez utiliser une prise classique. Mais le temps de recharge sera plus long pour un gain d’énergie minime (seulement 35 à 50 km en une nuit de recharge). Il est donc conseillé d’utiliser une prise renforcée afin de ne pas abîmer votre prise de maison. Une prise renforcée coûte 400 euros.

Vous pouvez aussi utiliser une wallbox ou une prise murale. Ce dispositif est spécialement conçu pour alimenter les voitures électriques et vous permet d’atteindre une autonomie de 300 km en une nuit de recharge. L’installation d’une wallbox coûtera en moyenne 1500 euros. Vous pouvez aussi recharger votre voiture sur les espaces publics qui offrent une puissance de recharge plus élevée.

Selon les modèles, le 0 à 80 % de recharge se fait en 30 minutes. Mais il faudra vous renseigner sur l’accès aux bornes qui suppose souvent la possession d’un badge spécifique. Vous pourrez utiliser divers types de câbles et prises pour recharger votre voiture. Pour recharger votre voiture, vous pouvez utiliser :

  • la prise classique fournie à l’achat de votre voiture ;
  • la prise Type 1 qui est utilisée pour les voitures japonaises ;
  • la prise Type 2 qui est validée standard européen et se trouve à la fois sur le véhicule t sur la borne de recharge ;
  • les prises CHAdMO et Combo qui sont aussi validées standard et se trouvent du côté de la borne.

Par ailleurs, la voiture électrique est moins chère à la recharge. Elle coûtera 1,7 euro au 100 km contre 8 euros pour la même distance avec une voiture thermique. De plus, les véhicules électriques consomment moins avec seulement 15 kWh pour 100 km

Voir aussi le guide 2023 pour :
Le guide des bornes de recharge 2023

Le guide des meilleures cartes de recharge pour 2023

Le Guide pour trouver des bornes de recharge gratuite

Batterie pour voiture électrique